La douleur de Marguerite Duras

Reprise de la mise en scène de Patrice Chéreau et Thierry Thieû Niang

Dominique Blanc

Photo : Ros Ribas

Revue de presse Représentations

La Douleur fait le récit des jours qui suivirent la libération des camps de concentration, au printemps 1945. Marguerite Duras y raconte l’insupportable attente de son compagnon, Robert L., arrêté en 1944. Est-il vivant ? Est-il mort ? Entre les allées et venues à la gare d’Orsay dans l’espoir tenace de le voir réapparaître, la publication du journal Libre et les conversations avec D., ce journal retranscrit le cheminement sinueux, sombre et terrible d’une femme qui met tout en œuvre pour surmonter l’angoisse. Tandis que le voile commence à être levé sur l’horreur des camps, l’autrice est prise dans un face-à-face avec la mort. De sa plume sèche et poignante, elle dissèque cette attente : les errements intérieurs, les images obsédantes et les gestes quotidiens inlassablement répétés, comme une tentative de survie. Premier volet d’une saison théâtrale durassienne, ce spectacle rend hommage à l’écrivaine en quête littéraire, plongée dans une introspection presque terrible lorsqu’on sait l’autre douleur, à vif, dont témoignera de son côté Robert Antelme.

En 2008, en collaboration étroite avec Thierry Thieû Niang, Patrice Chéreau s’emparait de ce texte et en confiait l’interprétation à Dominique Blanc. Plus de dix ans après la création originale, Thierry Thieû Niang, chorégraphe et artiste associé au TNP, reprend seul la mise en scène. Au fil des ans, le texte de Marguerite Duras est devenu un compagnon de route pour Dominique Blanc. Récompensée pour son interprétation par le Molière de la meilleure comédienne, elle fait corps avec la simplicité et l’intensité de l’écriture durassienne. À l’engagement politique, humain et artistique de Marguerite Duras répond celui d’une femme de théâtre devenue en 2021 la 538e sociétaire de la Comédie-Française.

Dans ce spectacle qui fait déjà date, la tension entre la sobriété du dispositif scénique et l’intensité de la parole est bouleversante. Il nous captive, ce corps occupé tout entier par cette chose si simple et si tragique qu’est l’attente du retour d’un homme. Et Robert L. finira bien par revenir, marqué par le sceau de l’inhumanité.

Distribution

Avec : Dominique Blanc, sociétaire de la Comédie-Française
Reprise de la mise en scène de : Patrice Chéreau et Thierry Thieû Niang

Création et régie lumière : Gilles Bottachi
Régie générale : Paul Besnard

Le texte de Marguerite Duras La Douleur est publié chez P.O.L.

Production

Les Visiteurs du Soir, Paris
Coproduction : Théâtre National Populaire

Prochaines représentations

28 septembre 2022 9 octobre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Villeurbanne

Plus d'info ⭢ Théâtre National Populaire

18 octobre 2022 21 octobre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Clermont-Ferrand

Plus d'info ⭢ La Comédie de Clermont

25 octobre 2022 à 20h30

La douleur de Marguerite Duras

Perpignan

Plus d'info ⭢ L’Archipel

8 novembre 2022 9 novembre 2022 à 20H30

La douleur de Marguerite Duras

Théâtre d’Avranches

Plus d'info ⭢ Mont-Saint-Michel Normandie

10 novembre 2022 à 20h30

La douleur de Marguerite Duras

Suresnes

Plus d'info ⭢ Théâtre Jean Vilar

16 novembre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Monaco

Plus d'info ⭢ Théâtre Princesse Grace

20 novembre 2022 à 17h00

La douleur de Marguerite Duras

Palais des Arts - Théâtre Anne de Bretagne

Vannes

Plus d'info ⭢ Scènes du Golfe

23 novembre 2022 11 décembre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Paris 9e

Plus d'info ⭢ Athénée - Théâtre Louis-Jouvet

13 décembre 2022 18 décembre 2022

La douleur de Marguerite Duras

Les Bernardines

Marseille

Plus d'info ⭢ Les Théâtres